Qui veut des endives?

endives 2017

La saison des endives, c’est partie! A la ferme du coin, vous en trouverez sur l’étal de fin novembre à fin mars.

Autrefois abandonnée et sauvage sur le bord des routes du Nord, l’endive, ou chicon (qui signifie trognon) comme disent les ch’timi, est aujourd’hui le légume le plus consommé des français.

Ce que l’on retient généralement de l’endive, c’est son amertume… seulement les endives de la ferme du coin sont plus sucrées et plus croquantes qu’au temps de nos grand-mères!

Pensez aussi aux tartes, salades et veloutés. L’endive se mange crue, cuite, confite, entière, en purée, enfournée, en cocotte, enroulée.

Le croquant de ses feuilles en fait le meilleur allié à l’apéritif.  Il suffit de garnir la feuille avec du fromage frais et des fines herbes, ou encore grignotées avec un plateau télé et une petite mayonnaise…

Craquante aussi avec des petits cubes de pommes et le goût caramélisé des noix dans une salade automnale riche en saveurs !

Côté santé, l’endive possède une haute densité nutritionnelle en minéraux et oligo-éléments. Avec 5 à 10 mg de vitamine C au 100 g, elle couvre 10% des besoins quotidiens. Mais surtout, l’endive est source de sélénium : 0,013 mg/100 g alors que 0,060 g sont recommandés. C’est un oligo-élément qui protège du vieillissement des cellules et limite ainsi l’apparition de certains cancers. Consommée cuite ou crue, ses fibres sont bien tolérées, même par le convives ayant un système digestif délicat. De plus, la légère amertume de certaines variétés d’endives stimule en douceur les sécrétions digestives. Sa richesse en potassium ainsi que sa constitution à 94% d’eau favorisent une excellente épuration rénale.